À paraître prochainement …

Raph-anime-03
© 2020 – PP Frick

Un album pour enfants dans l’esprit du « mystérieux truc en fer » en collaboration avec le même illustrateur : L’histoire d’une famille de coccinelles qui a perdu ses points dans un potager traité aux pesticides et qui partira à leur recherche dans le potager bio du voisin, où elles finiront, à force de questionner tous les animaux qui habitent le jardin bio, par en trouver dans un endroit inattendu.

Mauvaise nouvelle : l’éditeur pressenti avant le COVID n’est plus intéressé ! Les coccinelles et leurs auteurs sont à la recherche d’une autre maison d’édition … Si vous avez un tuyau…


Aux éditions Pierre de Taillac ( 2022)



Ma traduction du journal de campagne d’un Prussien qui raconte sa campagne de France du premier au dernier jour. Le récit, qu’il a rédigé 25 ans après les faits en se basant sur le journal qu’il avait tenu, nous permet de le suivre (à pied !) jusqu’au Mans ( à l’aller et au retour)  et de nous plonger dans le quotidien  de ces hommes lorsqu’ils ne se battaient pas.

En 1895, l’auteur écrivait dans l’introduction : « J’aimerais préciser qu’en écrivant ces pages je n’ai pas du tout songé à enjoliver ou à déformer quoi que ce soit, voire à attirer l’attention sur ma propre personne. Mon projet consistait à ne raconter que ce que j’avais vécu personnellement et je m’y suis limité autant que possible ; les autres événements n’apparaissent que dans la mesure où ils sont incontournables pour la compréhension de l’ensemble. »

____________________________________________

Je travaille actuellement à rassembler, à transcrire et à traduire des témoignages inédits émanant à part égale de soldats français et allemands qui ont participé aux combats de Mars-la-Tour et de Gravelotte le 16 et le 18 août 1870. Si le projet aboutit, le livre sera entre autres illustré par près de 30 gouaches splendides d’un artiste prussien qui a participé à ces combats ; il a fait des crayonnés sur place le soir des batailles et les a coloriés une fois de retour chez lui. J’ai eu la chance inouïe de pouvoir acheter son Kriegstagebuch, qui n’est rien moins qu’une splendide pièce de musée !